english Contactez-nous : 1 888 582-2191
logo

Contactez-nous : 1 888 582-2191

Extermination de perces-oreilles

Le forficule commun est un insecte brun rougeâtre, d'aspect luisant, dont le corps aplati mesure de 13 à 30 mm de long. On le reconnaît facilement aux deux appendices en forme de pinces, les cerques, qui terminent son abdomen. Les cerques sont plus robustes et très arqués chez le mâle, alors que ceux de la femelle sont minces et presque droits. La tête du forficule européen arbore deux antennes filiformes dont la longueur atteint environ la moitié de celle du corps. Les pièces buccales sont de type broyeur. Son thorax porte trois paires de pattes grêles. Deux paires d'ailes plutôt discrètes y sont aussi attachées. Les ailes de la première paire sont habituellement jaunâtres, très courtes et épaisses. Elles recouvrent et protègent les ailes postérieures. Un peu plus longues et arrondies, celles-ci demeurent presque toujours repliées de façon complexe sous les élytres. Le forficule est capable de voler mais il le fait rarement.

 

 

CYCLE DE VIE

 


L'accouplement des forficules adultes a lieu principalement en juillet et août. En octobre, dès que les gelées nocturnes sont régulières, ils s'enfoncent dans le sol pour y passer l'hiver. Entre la mi-novembre et la mi-décembre, la femelle s'isole dans un terrier et pond en moyenne une cinquantaine d'œufs blancs, lisses et ovoïdes. Elle reste active durant l'hiver. À compter de la ponte, la femelle jeûne et prend soin de ses œufs tout au long de la période d'incubation, qui s'étale sur six mois environ au Québec.

 

 

 

L'éclosion des œufs a lieu dans le sol vers la mi-mai. Les larves mesurent alors 2 mm de long. Elles sont d'abord blanches puis deviennent grisâtres quelques heures plus tard. Leurs cerques sont fins et plutôt droits. Le forficule commun étant un insecte à métamorphose incomplète (hémimétabole), les jeunes ressemblent beaucoup à l'adulte. Généralement, la femelle continue de s'occuper de ses larves jusqu'à leur première mue, deux à trois semaines après leur naissance. Vers la fin de mai, les jeunes larves quittent le terrier, la nuit, pour aller se nourrir. Elles reviennent sous terre le jour venu. Après une courte période, elles ne retournent plus au terrier et cherchent d'autres abris sombres où elles se réfugient par dizaines dans la journée. C'est à partir de ce moment que les forficules nous paraissent si nombreux.

 
Le forficule subit quatre mues avant d'atteindre le stade adulte. Au Québec, les premiers adultes apparaissent généralement en juillet et demeurent actifs jusqu'en octobre.

 

La plupart des mâles adultes meurent au cours de l'hiver alors que les femelles survivent jusqu'en juin. Le forficule commun produit une seule génération par année au Québec.


 

HABITAT

 


Cet insecte vit dans les lieux bien abrités. On le trouve par exemple dans les fentes des murs, des clôtures et des roches, sous les pierres, dans les crevasses des écorces et dans les cadrages de fenêtres. Son corps aplati et très flexible lui permet de se cacher dans toutes sortes de recoins durant la journée. Il sort la nuit pour se nourrir, grimpant alors sur les arbres et les autres végétaux. Il arrive parfois qu'on le trouve à l'intérieur des maisons, mais l'insecte ne peut pas s'y reproduire car il ne survit pas à l'hiver dans nos habitations. 


 

ALIMENTATION


 
Cet insecte nocturne quitte son abri après la tombée du jour pour se nourrir. Omnivore, il mange des petits insectes et diverses parties de plantes, ainsi que de la matière végétale et animale. Dans les jardins, son menu comprend entre autres des jeunes pousses, des fruits, des légumes et des fleurs. 

 


 

MÉTHODES DE CONTRÔLE

 


Le forficule est un insecte qui peut être considéré comme utile dans un jardin lorsqu'il ne s'y trouve pas en trop grand nombre. On cherchera donc plutôt à diminuer les populations qu'à les éliminer. Et avant de penser à leur contrôle, il est important de vérifier si les perce-oreilles sont réellement la cause des dommages. Ces insectes étant nocturnes, assurez-vous de la nature de leurs activités dans votre jardin, la nuit, à l'aide d'une lampe de poche. Les dégâts causés par les forficules ressemblent souvent à ceux produits par les limaces. Prenez la peine de vérifier la présence de traînées visqueuses, signe du passage de ces mollusques.

 

 

 

Il existe plusieurs moyens de lutte simples et écologiques contre les forficules. En voici quelques-uns :

 

 

- commencer votre potager le plus tôt possible afin de prendre de l'avance sur les insectes.

 

- mettre dans le jardin un paillis de compost afin de créer en surface un sol complexe où se développeront divers organismes dont les perce-oreilles peuvent se nourrir.

 

- débarrasser les abords de votre domicile des feuilles mortes, des tas de bois et des débris.


- faire la tournée des pièges le matin et noyer les insectes dans un contenant d'eau savonneuse (le savon permet à l'eau de pénétrer dans les petites ouvertures respiratoires des insectes, qui périssent par asphyxie).

 

- mettre de la terre de diatomées dans les fissures et les fentes, autour des tas de bois et aux abords de la maison (ce produit perdant ses propriétés lorsqu'il est mouillé, il faut l'appliquer de nouveau après une pluie).

 

- arroser les perce-oreilles avec du savon liquide dilué.

 

- secouer les objets que vous transportez du jardin à la maison afin d'éviter d'introduire des insectes chez vous.

 

- sceller les fissures de la maison ainsi que les cadres de portes et de fenêtres, et installer des moustiquaires dans les bouches d'aération.

 

Vous êtes prêts à vous débarrasser des perces-oreilles envahissants? Communiquez avec nos experts dès maintenant!

nous joindre

guêpes

n'attendez plus!

contactez nous dès maintenant pour votre contrôle parasitaire.

Nous agissons avec professionnalisme, efficacité et discrétion, 24 heures par jour, 7 jours par semaine.

Nous contacter