english Contactez-nous : 1 888 582-2191
logo

Contactez-nous : 1 888 582-2191

Extermination de cloportes

Les cloportes ont un corps ovale et mesurent de 12 à 15 mm de long environ, ne dépassant pas 19 mm. Ils sont habituellement de couleur terne (grisâtre, brunâtre ou noirâtre). Ces animaux n'ont pas de véritable carapace, contrairement à beaucoup de crustacés. Leur corps est protégé par un exosquelette formé de plaques. Sur la tête se trouvent deux paires d'antennes. Deux de ces antennes sont longues. Les deux autres, appelées antennules, sont très courtes et visibles seulement sur la face ventrale de l'animal. La plupart des cloportes ont des yeux composés, mais ils sont souvent peu développés (probablement à cause de leur vie nocturne et parce qu'ils ne chassent pas pour se nourrir). Au repos, les pièces buccales sont couvertes d'une paire d'appendices thoraciques appelés maxillipèdes.

 

Sur le thorax, ou péréion, se trouvent également sept paires de pattes semblables, appelées péréiopodes. Pour respirer, ces crustacés terrestres sont généralement pourvus de pseudotrachées situées sur l'abdomen, ou pléon. Le nombre de « poumons » varie selon les espèces (zéro, deux ou cinq paires). Ils apparaissent sous forme de taches blanchâtres visibles à l'oeil nu sur la partie ventrale du cloporte. Les anglophones séparent les cloportes en deux groupes : les sowbugs et les pillbugs. Les premiers se distinguent par deux appendices semblables à des petites queues au bout de l'abdomen. Ces appendices sont absents chez les pillbugs, qui ont comme caractéristique de pouvoir se rouler en boule (voir plus bas : Comportements particuliers). 

 

 

CYCLE DE VIE

 

 

Peu d'observateurs ont eu la chance d'assister à un accouplement de cloportes, car il se déroule normalement dans le noir. Un chercheur en a fait la description suivante, qui s'applique sans doute à plus d'une espèce.

 

Le mâle touche la femelle avec ses antennes. Si elle se montre réceptive, il grimpe sur son dos. Il se place en position diagonale, sur un côté ou l'autre, et courbe son corps de façon à ce que, par exemple, les stylets situés à gauche de son appareil génital atteignent la partie droite de l'ouverture génitale de la femelle. Le transfert de sperme dure environ cinq minutes. Le mâle change ensuite de position pour répéter l'opération dans l'ouverture gauche de la femelle en injectant le sperme avec ses stylets de droite.

 

La femelle est dotée d'une poche incubatrice, ou marsupium, située sous son thorax. C'est là qu'elle pond ses œufs. Après l'éclosion, les jeunes se développent dans cette poche remplie de liquide. La durée du séjour dans le marsupium varie selon les espèces. À titre d'exemple, Porcellio scaber y transporte ses jeunes pendant 44 jours en moyenne et Armadillidium vulgare pendant 43 jours.

 

Lorsqu'ils sortent du marsupium, les jeunes sont de couleur blanchâtre. La coloration de l'espèce apparaît au bout de quelques jours. Ils ressemblent aux adultes mais n'ont que six paires de pattes au lieu de sept. La septième paire apparaît après la première mue, qui se produit généralement dans les 24 heures suivant leur sortie à l'air libre. Les deux mues suivantes ont lieu à une semaine d'intervalle. À partir du quatrième stade, le cloporte mue environ toutes les deux semaines jusqu'à ce qu'il atteigne 20 semaines. Ensuite, les mues sont plus irrégulières. L'animal atteint généralement la maturité sexuelle au cours de sa première année (parfois en plus de deux ans chez certaines espèces).

 

En nature, les cloportes sont au repos durant l'hiver, mais ils peuvent s'activer tout au long de l'année dans les maisons et autres bâtiments chauffés. Les cloportes des régions tempérées produisent une ou deux portées chaque été, selon les conditions, et vivent jusqu'à deux ou trois ans, parfois quatre. La durée du cycle vital varie beaucoup selon les espèces.

 

 

HABITAT

 


On trouve ces petits crustacés dans presque tous les milieux terrestres. Ils vivent dans les forêts et les champs, près des marais ou au bord de la mer, habituellement dans des zones ombragées. Quelques espèces habitent même dans les déserts. Dans chacun de ces milieux, ils doivent toutefois trouver l'humidité nécessaire à leur survie (les espèces présentent divers degrés de tolérance à la dessiccation, mais la majorité nécessitent beaucoup d'humidité).

 

Les cloportes élisent souvent domicile sous l'écorce des arbres, sous des pierres ou des morceaux de bois, dans la litière, dans la terre des jardins et sous divers objets posés sur des terrains mouillés. Ils entrent parfois dans les maisons, où on les trouve alors dans les sous-sols, par exemple. La majorité des cloportes sont terrestres, mais quelques espèces sont amphibies.

 

 

 

ALIMENTATION

 

 
Ces animaux se nourrissent généralement de matière végétale en décomposition (mousses, écorces, champignons, algues, etc.). Ils peuvent aussi manger des végétaux vivants, en particulier des racines de jeunes pousses et des fruits ou des légumes reposant sur le sol humide ou à proximité. La matière animale en décomposition (cadavres d'animaux, etc.) figure aussi parfois au menu. Des bactéries vivant dans le système digestif de ces crustacés leur permettent de digérer la cellulose. Quelques espèces de cloportes, souvent associées au milieu marin, sont carnivores.

 

 

 

MÉTHODES DE CONTRÔLE

 

 

Les cloportes ne causent pas réellement de dommage dans les habitations, mais leur présence peut-être considérée comme désagréable. C'est souvent en entrant du bois de foyer dans la maison que nous y invitons ces petites bêtes. Une fois à l'intérieur, elles peuvent sortir de leur abri dans l'écorce et se mettre en quête d'un endroit humide. Elles peuvent aussi pénétrer dans les habitations par des fissures ou d'autres ouvertures.

 

La présence prolongée de cloportes dans une maison signifie qu'il s'y trouve des endroits où l'humidité est élevée. Pour se débarrasser des intrus, il est essentiel de remédier à cette situation, en assurant par exemple une ventilation adéquate du sous-sol et des autres lieux humides, et en utilisant un déshumidificateur au besoin.

 

Une infestation importante de cloportes est habituellement un signe de la présence d'une forte population de ces crustacés à proximité du bâtiment. Il importe donc de régler le problème d'humidité excessive à l'extérieur, en améliorant le drainage du sol, par exemple.

 

L'usage d'insecticide est rarement nécessaire car ces petits crustacés meurent assez rapidement lorsqu'ils sont privés d'humidité. On peut éliminer les cloportes, morts ou vivants, avec un balai ou un aspirateur. Si toutefois vous optez pour un insecticide chimique, demandez conseil à un spécialiste pour choisir le produit le moins toxique et le mieux adapté à votre situation. Suivez attentivement les directives du fabricant, procédez avec précaution et rappelez-vous que la plupart des insecticides chimiques peuvent être nocifs pour vous et pour l'environnement.

 

Pour éviter que ces petites bêtes s'introduisent chez vous, examinez bien les bûches pour le foyer en soulevant leur écorce avant de les emporter à l'intérieur. Éliminez les sources de nourriture et les abris humides autour de la maison en nettoyant les abords de votre résidence : enlevez les feuilles mortes, le gazon coupé, le paillis, les planches, les boîtes, etc. Bouchez les trous et les fissures au niveau des fondations et autour des portes et fenêtres. Ne laissez pas d'eau s'accumuler près des fondations ou dans le garage. La solution la plus efficace à long terme consiste à maintenir un bon drainage près de la maison.

 

Les cloportes jouent un rôle bénéfique dans les jardins, en tant que décomposeurs. Mais ils se nourrissent à l'occasion de racines et de tiges tendres, comme celles des jeunes fèves par exemple. Lorsqu'ils sont très nombreux, ces animaux peuvent causer des dommages dans les serres. On les trouve parfois sur les citrouilles, les courges et les fraises en contact avec le sol humide. Il faut noter, toutefois, que les cloportes sont souvent accusés à tort de dommages causés en fait par d'autres animaux, comme les escargots ou les limaces.

 

Pour empêcher les cloportes de se multiplier dans votre jardin, arrosez le matin plutôt que le soir. Les plantes auront ainsi le temps de sécher avant la nuit (les cloportes sont nocturnes). N'arrosez pas trop et draînez les secteurs qui restent humides.

 

Si vous utilisez des paillis, choisissez des matériaux assez grossiers, qui laissent bien passer l'eau et empêchent le sol en surface de rester mouillé. Vous pouvez également opter pour l'usage de plastique noir au lieu de paillis, car ce matériau crée une chaleur intense en surface, ce qui rebute les cloportes. Favorisez une bonne aération du sol. Installez des treillis pour vos plantes grimpantes et enlevez les vieilles feuilles en décomposition. Les jeunes pousses étant plus vulnérables aux cloportes, il peut être judicieux de commencer les plantations à l'intérieur. Au besoin, un insecticide en poudre à base de terre de diatomées peut être utilisé pour créer une barrière qui empêche les cloportes d'atteindre les plantes à risque. Dans ce cas, prenez soin de bien suivre les indications du fabricant sur l'emballage.

 

Vous êtes prêts à vous débarrasser des cloportes envahissants? Communiquez avec nos experts dès maintenant!

nous joindre

guêpes

n'attendez plus!

contactez nous dès maintenant pour votre contrôle parasitaire.

Nous agissons avec professionnalisme, efficacité et discrétion, 24 heures par jour, 7 jours par semaine.

Nous contacter