english Contactez-nous : 1 888 582-2191
logo

Contactez-nous : 1 888 582-2191

Extermination d'araignées

Comme toutes les araignées, les espèces qui élisent domicile dans nos habitations ont huit pattes. Leur corps est divisé en deux parties : le céphalothorax (tête et thorax soudés) et l'abdomen. Au bout de l'abdomen se trouvent les filières, d'où proviennent les fils de soie qui servent à fabriquer la toile, les abris et les sacs contenant les oeufs. Les araignées ont plusieurs yeux (souvent huit) placés de façon variable sur leur tête. Leurs pièces buccales sont composées des chélicères, qui se terminent par un crochet, et des palpes, ou pédipalpes. Ces derniers sont plus développés chez les mâles. Les femelles sont généralement plus grosses que les mâles. 

 

Chiracanthium mildei L. Koch (famille des Miturgides)


 

 

La coloration du corps de cette petite araignée varie de vert pâle à jaune blanchâtre. On peut parfois distinguer une tache allongée sur l'abdomen. Ce dernier est légèrement translucide et peut changer de couleur selon la nourriture absorbée. Il se termine par des filières coniques plutôt que cylindriques. La tête porte deux rangées horizontales de quatre yeux à peu près de la même taille. Les palpes et les chélicères sont bruns. Les pattes sont assez longues, la première paire l'étant davantage que les autres. L'araignée mesure environ 7 mm de long. Cette espèce nocturne ne construit pas de toile et capture ses proies en chassant. Elle peut mordre, mais cette araignée reste cachée la plupart du temps. C. mildei est la seule espèce du Québec dont la morsure peut causer des nécroses (voir plus bas : Questions fréquemment posées).

 

Pholcus phalangioides (Fuesslin) (famille des Pholcides)

 


On reconnaît cette araignée à ses très longues pattes minces et à son corps allongé blanc grisâtre. Elle mesure entre 6 et 8 mm de long. Les membres de la famille des Pholcides ont six yeux répartis en deux groupes de trois, assez rapprochés les uns des autres. Les mâles ont des yeux surélevés sur la tête. P. phalangioides vit dans les caves et les sous-sols non aménagés. On la voit souvent suspendue tête en bas sur une toile plutôt lâche dans des endroits sombres. Comme la très grande majorité des araignées du Québec, celle-ci ne mord pas les humains. Ses pièces buccales sont trop délicates pour percer notre peau.

 

Steatoda bipunctata Linné (famille des Thérédiides)

 


Cette araignée a une forme arrondie et des pattes courtes. Sa coloration assez brillante, dont la teinte varie du rouge au noir, est plus évidente sur l'abdomen globuleux. Elle mesure entre 3 et 5 mm de long. On trouve souvent cette espèce à l'intérieur comme à l'extérieur des habitations, particulièrement près d'une porte et sur les murs extérieurs. Elle fabrique une toile informe constituée de fils enchevêtrés. L'araignée y attend ses proies ou se cache à proximité. Sa morsure est habituellement sans conséquence pour les humains.


 

Larinioides patagiata (Clerck) (famille des Aranéides)

 


Cette grosse araignée trapue a une coloration variable, mais elle est le plus souvent de teinte sombre. Elle mesure entre 5 et 11 mm de long. Elle tisse une toile circulaire, que l'on trouve avec son occupante sur les murs extérieurs des bâtiments. L'identification de L. patagiata n'est pas facile car elle ressemble à d'autres araignées moins communes trouvées aussi sur les maisons. Les spécialistes doivent examiner ses pièces génitales, caractéristiques de l'espèce, pour l'identifier à coup sûr. Il semble que sa morsure ne soit pas très douloureuse et qu'elle ne présente habituellement pas de conséquence pour les humains. 

 

Salticus scenicus (Clerck) (famille des Salticides)

 


Cette araignée trapue et robuste est munie de pattes plutôt courtes et épaisses. Son abdomen est zébré et très poilu. Comme chez les autres araignées sauteuses, les deux yeux du milieu de la rangée du bas sont beaucoup plus gros que les autres. Elle ne tisse pas de toile. Elle chasse plutôt en bondissant sur ses victimes, se déplaçant souvent très vite en faisant des sauts courts et subits. On la trouve souvent près des fenêtres ou sur les vitres. Comme la presque totalité des araignées du Québec, cette espèce est inoffensive. 

 

Tegenaria domestica (Clerck) (famille des Agélénides)

 


Les chevrons qui ornent la partie dorsale de son abdomen facilitent l'identification de cette espèce. On note également les filières qui dépassent le bout de son abdomen. Cette araignée mesure entre 6 et 12 mm de long. Elle est commune dans les granges, les caves et autres endroits frais, humides et sombres. On la trouve souvent dans les recoins ou sous des madriers et des planchers. Sa morsure est habituellement sans conséquence pour les humains.

 

CYCLE DE VIE

 


Le cycle vital des araignées varie selon les espèces. Ces arthropodes ne subissent pas de métamorphose. Les jeunes, aussi appelés juvéniles, ressemblent aux adultes en plus petit. De façon générale, la femelle pond ses œufs dans un sac de soie qu'elle dissimule dans un abri ou transporte avec elle. Selon le cas, l'araignée peut produire un ou plusieurs de ces sacs, contenant chacun un nombre variable d'œufs. Ceux-ci éclosent quelques semaines après la ponte, ou au printemps suivant chez les espèces qui passent l'hiver sous cette forme. Comme les insectes, les araignées grandissent en changeant de « peau » lors de la mue. Le squelette externe se déchire sur la partie dorsale et l'araignée en sort en s'aidant de ses pattes. Le nombre de mues est différent selon les espèces. Les araignées peuvent hiverner à l'état d'œuf, à un stade immature ou sous leur forme adulte.

 

HABITAT

 

 
Les espèces présentées ici se retrouvent à l'intérieur des habitations ou sur les parois extérieures des bâtiments (on dit qu'il s'agit d'araignées synanthropes). Elles peuvent également vivre dans la nature, sur le feuillage et sous des pierres, par exemple. 

 

ALIMENTATION

 


Les araignées se nourrissent de proies vivantes. Les espèces trouvées dans les maisons au Québec mangent surtout des insectes. Elles peuvent aussi se nourrir d'autres petits arthropodes, dont des araignées.

 

 

MÉTHODES DE CONTRÔLE

 


Même lorsqu'elles vivent dans nos maisons, les araignées se rendent utiles en dévorant beaucoup d'insectes. De plus, elles sont pour la plupart tout à fait inoffensives. Chiracanthium mildei peut toutefois causer un problème lorsqu'elle mord (voir plus bas : Questions fréquemment posées), ce qu'elle fait très rarement. De plus, une très faible partie de la population a des réactions allergiques aux araignées.

 

Si nous abordons ici diverses méthodes de contrôle, ce n'est pas parce que les araignées des maisons sont dangereuses ou causent des dommages. C'est davantage la crainte que suscitent ces petites créatures qui nous amène à présenter quelques trucs pour les empêcher d'entrer chez vous et pour vous en débarrasser. Si vous pouvez supporter sans problème la présence de quelques araignées dans votre demeure, vous vous éviterez du travail ! (N.B. Les personnes ayant une phobie des araignées peuvent consulter l'article Les insectes et les araignées : générateurs de peurs et de phobies).

 

Éliminez les points d'accès en bouchant les fissures et les trous sur les murs extérieurs de la maison, ainsi qu'autour des portes et fenêtres. Ajoutez des moustiquaires aux portes, fenêtres et bouches d'aération.

 

Limitez aussi les éclairages de nuit autour de votre demeure. La lumière attire les insectes qui, à leur tour, attirent les araignées.

 

En plus des espèces qui vivent souvent dans les maisons (voir plus haut : Description des adultes), diverses espèces habitant le milieu naturel peuvent entrer accidentellement dans les habitations ou y être transportées avec du bois de chauffage, des plantes, des vêtements mis à sécher dehors ou d'autres objets ayant séjourné à l'extérieur. Si vous tenez à éviter d'introduire chez vous des araignées, des insectes ou d'autres petites bêtes, inspectez ce que vous faites entrer dans la maison.

 

Examinez les endroits où les araignées s'installent souvent, comme le garage, le sous-sol, le grenier et les lieux où sont accumulées des boîtes de rangement, par exemple. Utilisez un aspirateur pour éliminer les toiles et les abris de soie. Prenez un balai ou un contenant pour déplacer les araignées vers l'extérieur, ce qui vous évitera de tuer ces arthropodes utiles.

 

Il n'est pas recommandé d'utiliser des pesticides pour tuer des araignées dans la maison, particulièrement dans les chambres d'enfants. Si vous optez quand même pour cette approche, demandez conseil à un spécialiste pour choisir le produit le moins toxique et le mieux adapté à votre situation. Suivez attentivement les directives du fabricant, procédez avec précaution et rappelez-vous que la plupart des pesticides chimiques peuvent être nocifs pour vous et pour l'environnement.

 

 

Vous êtes prêts à vous débarrasser des araignées envahissantes? Communiquez avec nos experts dès maintenant!

nous joindre

guêpes

n'attendez plus!

contactez nous dès maintenant pour votre contrôle parasitaire.

Nous agissons avec professionnalisme, efficacité et discrétion, 24 heures par jour, 7 jours par semaine.

Nous contacter